Définition et objectifs.

La pratique cyclosportive vient de connaître en 2004 une évolution considérable, les évènements se sont succédés en quelques mois, faisant apparaître plus que jamais, un impétueux besoin structurel, nécessaire pour lui assurer un développement harmonieux. La Charte du Cyclosport, animée par un groupe de pratiquants passionnés et attentifs, puis L’A.E.C sous l’impulsion d’un panel d’organisateurs actifs, a tout d’abord jeté les bases d’une réflexion constructive. Elle fût bientôt relayée par les instances sportives internationales (U.C.I) et nationales (F.F.C) qui ont engagé au fond, consultations et réformes utiles pour appréhender l’avenir de la discipline. Ainsi, le 25 mai 2004, le Cyclosport fut officiellement reconnu comme une discipline cycliste compétitive à part entière, par une circulaire du Ministère de l’Intérieur. L’Union Cycliste Internationale prit ensuite l’initiative d’organiser le premier Colloque International du cyclisme pour tous, auquel les représentants officiels de 9 nations ont participé avec une grande motivation en juillet 2004, opération reconduite en septembre 2005 avec la présence de 10 nations et de 20 fédérations concernées par les activités du cyclisme pour tous. Puis la Fédération Française de Cyclisme, sous l’impulsion de Roger Bordeau, convaincant Président de la Commission Nationale du cyclisme de loisir, a mis en place une « Mission Cyclosport », chargée d’activer un processus de réformes jugées indispensables. Cette action ayant conduit à l’organisation du premier Congrès national du cyclisme de loisirs le 4 décembre 2004, à la Maison du Sport Français, siège du CNOSF. Ce Congrès fut accueilli de manière très favorable par les acteurs et opérateurs présents, les médias spécialisés et plus largement par l’ensemble du secteur. Dans la foulée, la Commission Permanente interfédérations du Cyclisme pour tous a vu le jour. Elle est composée par des représentants au haut niveau des fédérations en charge de la gestion du cyclisme de compétition (FFC, UFOLEP, FSGT) de l’AEC (Organisateurs),des associations de pratiquants et du ministère de tutelle. Cette commission travaille sur les sujets qui rassemblent, les opérations ont donc été lancées sur des bases précises et engagées, le programme est dense, des compétences et des moyens sont mobilisés. Ainsi le projet de lancement d’un site officiel a vu le jour, car il importe avant tout de bien communiquer à l’attention de tous les acteurs du Cyclisme pour tous(pratiquants, organisateurs, partenaires associés). L’évolution du programme sera très rapide, le meilleur moyen pour informer à l’heure actuelle passe par Internet, la réalisation de ce site était donc toute naturelle. Les travaux en cours valident ce positionnement et nous espérons avec cet outil, répondre à l’attente de tout un secteur en quête d’informations officielles, qui feront état du développement et des futures règles qui régiront le cyclisme pour tous Français et international. Patrick François Chargé de mission auprès de la F.F.C