La Risoul Vauban: Un spot pour grimpeurs confirmés!

Si l’on tient compte de l’aller retour d’environ 30 kms tout au long de la superbe vallée du Guil entre Guillestre et Vieille Ville, le Grand parcours de la Risoul Vauban se résumait à 90 kms de montagne, avec tout d’abord la superbe montée vers Saint Véran, le plus haut village d’Europe, haut lieu du Parc Naturel Régional du Queyras à plus de 2000 Mètres, puis la non moins magnifique ascension de l’Izoard l’un des Cols Alpestres les plus réputés, par le versant Brunissard, la Casse Déserte, un must pour Cyclos grimpeurs et enfin, toute imprégnée de l’odeur de sa forêt de mélèzes, la grimpée de Risoul 1850 à partir de Guillestre comme point final d’un parcours réservé aux cyclistes en forme (hommes et dames). Effectivement, la Demoiselle Coiffée qui surveille la montée vers Saint Véran a tout d’abord vu passer des fusées sur orbite, Eric Leblacher l’ancien Pro devenu « Chasseur de Cyclos », le Grimpeur Savoyard Nicolas Ougier, qu’aucune montée ne rebute, toujours à l’aise quand le pourcentage s’accentue, et Jérome Phanongrimpeur affuté. L’Izoard et la montée finale vers la station de Risoul ont confirmé et accentué cette hierarchie, les leaders étant cependant serrés de près par Jeremy Fabio et Michel Roux, le quinquagénaire alerte, toujours prêt à en débattre dans toutes les montagnes d’Europe. Bernard Assaud l’organisateur, a su fédérer autour de la Risoul Vauban, les collectivités locales ont été mobilisées ainsi que les associations de bénévoles de la vallée et des sommets, de nombreux partenaires sont venus marquer leur intérêt pour cette belle épreuve de plein été dans les Alpes Méditerranéennes, les 600 Cyclosportifs présents n’ont pas regretté leur déplacement, durant ce week end parfois délicat sur les routes des vacances. Cependant il est toujours regrettable de constater que quelques dizaines de cyclos pollueurs, n’aient toujours pas compris que « jeter n’est pas jouer » attitude qui gâche la fête et qui pourrait dans un futur proche, mettre en difficultés les organisateurs dans leurs relations avec l’administration pour l’obtention des autorisations de plus en plus difficiles à négocier. Qui plus est quand le milieu naturel comporte des paysages uniques et naturellement préservés. La Risoul Vauban a maintenant acquis un statut légitime de belle épreuve montagnarde au coeur de l’été, les prochaines éditions confirmeront cette progression, nous en sommes convaincus. – Images de la Risoul Vauban 2011: http://www.velo-concept.com/?pg=galerie&cat=Risoul_2011&lang= – La Patrouille Eco Cyclo sur la Risoul Vauban 2011: http://ecocyclo.blogspot.com/2011/08/la-risoul-vauban-visite-sportive-au.html Patrick François CPT.com. 08/2011