L’étape Pau- Laruns du TDF 2020 avec le team Donnons des ailes au vélo!

Donnons des Elles au vélo est un club de pratiquantes créé en 2014 pour  promouvoir le cyclisme féminin (loisir, compétition et cyclosportives) et contribuer au renouveau du cyclisme.
En 2020, pour la sixième année consécutive, une opération Donnons des elles au vélo a lieu pour inciter à la renaissance des courses par étape féminines et à l’organisation d’un tour cycliste féminin en France dans un souci de visibilité et d’égalité sportive entre les femmes et les hommes. Les quinze participantes à cet événement parcourent  l’intégralité du parcours du Tour de France avant les professionnels – un jour avant les années précédentes et un mois avant cette année en raison du COVID. Sur chaque étape, une cinquantaine de cyclistes sont invités à se joindre à elles en respectant la parité hommes-femmes.
L’étape Pau-Laruns se déroulant dans les Pyrénées béarnaises près de chez moi, j’y ai participé sous les couleurs de Green Cycling dont les valeurs sont en phase avec celles de Donnons des elles au vélo.
Le départ avait lieu au Mémorial du Tour de France de Pau où des totems sont dédiés à tous les vainqueurs du Tour. Après des discours d’élus de Pau et de représentants de Donnons des elles au vélo prônant les valeurs de la mixité et la nécessité de respecter l’environnement,  70 cyclistes représentant  une parité parfaite se sont élancés sous un soleil de plomb à l’assaut de cette étape pyrénéenne. D’autres associations de cyclistes féminines créées récemment étaient présentes, notamment les Extra Miles originaires du Pays Basque, du Béarn et des Landes et les Ailes des Pyrénées du département des Hautes Pyrénées.
Un début de parcours vallonné dans le vignoble de Jurançon et les coteaux béarnais précédait la partie montagneuse de cette étape qui  s’est déroulée dans la canicule. Le col de la Hourcère (1440m), au programme du Tour de France pour la première fois en 2020, s’est avéré redoutable avec ses passages à 15%. Chacun pouvait grimper à son rythme et dans un esprit de solidarité, un regroupement avait lieu au sommet où un panorama magnifique dominé par la pyramide calcaire du pic d’Anie (2504m) récompensait les efforts. Après une courte descente, une ascension très raide de quatre kilomètres conduisait  au col du Soudet (1540m) proche de la station de ski de La Pierre Saint-Martin. Dans la descente vers la vallée de Baretous, une pause repas au bord du Vert d’Arette, torrent affluent du gave d’Oloron, était bienvenue et s’est déroulée dans une ambiance très conviviale. Alors que la température atteignait 36 degrés, nous sommes repartis vers le col d’Ichère  et le col de la Marie Blanque dont les quatre derniers kilomètres mythiques à 12% de moyenne et surchauffés resteront dans les mémoires. La descente vers la vallée d’Ossau via le très pastoral Plateau du Benou nous a offert de belles vues sur le massif calcaire de Gourette lumineuses en fin d’après-midi avant un dernier regroupement au pied du col où le club cycliste de Laruns nous a rejoints  pour terminer cette superbe étape de 159 kilomètres et 3400 mètres de dénivelé. A l’arrivée sur la place de Laruns, un public nombreux et des élus du village nous ont accueillis chaleureusement.
Merci et bravo à Donnons des elles au vélo pour cette belle journée solidaire, conviviale et sportive. Souhaitons que votre remarquable action génère au plus vite l’organisation d’un Tour de France féminin.
Adichatz (au revoir en béarnais)

Pierre Gadiou
CPT.com
08/2020
Green Cycling
All rights reserved