Le tunnel cycliste du Mont du Chat

En Savoie, sous cette montagne rendue célèbre pour les cyclistes par cette terrible montée vers le Relais du Mont du Chat empruntée par les coureurs du Tour de France en cette année 2017, l’ancien tunnel routier vieux de plus de 85 ans devait se mettre aux normes pour plus de sécurité.

Trois années de travaux et près de 9 mois de fermeture totale qui ont rendu le col du Chat interdit aux cyclistes pour limiter les accidents, ce col de 633 mètres d’altitude était en effet la route réservée pour la déviation des véhicules à moteur. Une année 2017 où les habitués du fameux « Tour du Lac du Bourget » ont dû trouver d’autres itinéraires, heureusement il n’en manque pas.

Mais (une fois n’est pas coutume) les têtes pensantes ont eu la bonne idée de faire de ce deuxième « tube », rendu obligatoire pour respecter les normes actuelles de sécurité, un passage réservé aux véhicules de secours en cas de besoin, certes, mais aussi accessible aux piétons et aux cyclistes.

L’ouverture officielle a donc eu lieu le 18 novembre 2017 après des travaux dont le coût a été de 57 Millions d’euros. Une possibilité nouvelle offerte de relier l’avant pays savoyard depuis Yenne au Bourget-du-Lac et à la Combe de Savoie (Chambéry, Aix-les-Bains) en toute tranquillité pour les cyclistes qui ne voudront pas passer par le col du Chat, pas très long mais assez exigeant.

A présent, sur près de 2 kilomètres d’un tunnel parfaitement éclairé avec des LED (lumières inutiles), au revêtement « béton » tout neuf, une route qui présente un pourcentage d’environ 2%, sens montant entre Bourdeau – Le Bourget du Lac et St Paul sur Yenne, permet de changer totalement de paysage, voire de météo comme en cette journée du 20 novembre où nous avons fait notre inauguration avec un autre bourgetain, Stéphane COGNET, bien connu du monde du cyclosport : Grand soleil côté Lac, brume côté Yenne.

Bien sûr il faudra tout de même, pour accéder à l’entrée du tunnel, à l’ouest comme à l’est, gravir environ 150 mètres de dénivellation en quelques kilomètres ; rien d’insurmontable.

Cette nouvelle « offre » devrait très rapidement séduire de nombreux cyclistes. Attention tout de même car les piétons sont nombreux, surtout dans le sens Yenne-Le Bourget, lorsque la pente est descendante, ce tunnel n’est pas une piste de vitesse !

Mais quel plaisir de découvrir, à vélo, ce magnifique paysage de « sortie de tunnel » côté Lac, un plaisir jusqu’à présent réservé aux seuls automobilistes. Cette vue imprenable qui laisse des souvenirs à jamais quand le soleil brille, personnellement ils ont plus de 50 ans, de mémoire d’enfant !

Vincent

Photos V.H

Rights reserved