Wolfgang Fasching: Interview exclusive!

velo conceptJ’ai rencontré Wolfgang Fasching en août dernier, à l’occasion de la XXALPS qu’il a remportée de manière incroyable, avec un mental hors normes. Wolfgang est considéré par les spécialistes comme l’un des tous meilleurs ultra cyclistes professionnels du monde, il est également un sportif passionné à la recherche des exploits gratuits.

JDC- Wolfgang, quand as tu commencé le cyclisme et comment t’es tu lancé dans ce sport ?
W.F- J’ai commencé le vélo à l’âge de 18 ans, plus jeune je jouais au football, mais dans la pratique du cyclisme de compétition, je ne me suis jamais senti à l’aise dans le cadre des clubs et des équipes, j’ai donc décidé très rapidement de me consacrer uniquement au cyclisme ultra distance.

JDC- Et concernant le cyclisme extrême ?
W.F: A l’âge de 25 ans j’étais déjà un spécialiste et à 27 ans j’ai pris part à ma première R.A.A.M

JDC-Actuellement beaucoup de spécialistes pensent que tu es le meilleur mondial en cyclisme extrême, comment vis-tu cette situation et pensais tu parvenir à ce stade lorsque tu as gagné ta première épreuve?
W.F- Je pense que la R.A.A.M est l’épreuve de référence dans le monde pour l’ultra distance, cela fait maintenant 22 ans qu’elle existe, j’ai personnellement contribué à la faire connaître en Europe et bien sur, le fait de l’avoir gagnée 3 fois fait que je suis assez populaire en Autriche où il y a beaucoup de spécialistes en sports extrêmes dans toutes les disciplines, c’est aussi pour cela que nous pouvons être des professionnels, car les médias et les sponsors nous suivent et s’intéressent à nos performances.
Lorsque j’ai gagné ma première R.A.A.M en 1997, je ne pensais pas arriver à ce stade dans ma carrière, je suis très fier d’être considéré comme un des meilleurs spécialistes, mais il y a aussi une autre performance dont je suis fier, c’est d’avoir escaladé l’Everest en 2001 !

JDC- Comment appréhendes-tu ta préparation et ton entraînement, que représentent pour toi toutes ces heures de travail ?
W.F- L’expérience est la principale valeur dans ma préparation, car je connais parfaitement mon corps et ses réactions, donc je cherche toujours à m’entrainer et à me préparer dans les meilleures conditions possibles.
Je parcours entre 30000 et 32000 km par an sur mon vélo, je pense que la différence entre ma préparation et celle d’un cycliste pro ‘ normal ‘ provient du fait que je travaille beaucoup mon subconscient, en fait mon entraînement est aussi basé sur le mental.

JDC- Quelle est ta position favorite lorsque tu participes à une course ? Etre leader, attaquer, ou jouer psychologiquement avec les autres concurrents ?
W.F- Lorsque je suis sur une épreuve, je ne tiens pas compte de mes adversaires, je cours ma course en fonction de mes sensations, par exemple à la R.A.A.M, je ne veux pas connaître les écarts avec les autres cela pourrait influencer ma progression. Je pense aussi que lorsque les conditions climatiques sont difficiles, pluvieux, très chaud ou froid, c’est un avantage pour moi.

JDC-Est-ce que tu bénéficies d’une assistance médicale pour ton entraînement et est-ce que tu suis un régime alimentaire spécifique ?
W.F- En période de préparation, une assistance médicale est nécessaire de manière a bien régler le travail et à éviter les surcharges d’entraînement, je ne suis pas de régime alimentaire strict.

JDC- En août dernier tu as gagné la XXALPS et auparavant 3 R.A.AM, avec toujours des efforts considérables et un mental extraordinaire, quelle est ton analyse personnelle de ces exploits ?
W.F- Dans ce type d’épreuve, peut être plus qu’ailleurs, la patience est primordiale, plus que jamais, la course se termine sur la ligne d’arrivée et non pas quelques kilomètres avant, je pense aussi que la force psychologique est parfois plus importante que la force physique.

JDC- Quels seront tes prochains objectifs ?
W.F- Cela doit être un bon objectif que d’être le premier cycliste à remporter quatre fois la R.A.A.M, je pense que j’y retournerai pour cela, je ne sais pas encore quand, il est également possible que je revienne à la XXALPS l’année prochaine, mais pour le moment, je me repose, je récupère de cette dernière saison.

P.F pour le JDC. 10/2003. Droits réservés.
Photo: Alois Furtner.Droits réservés.