La R.A.T.A 2002

velo conceptUn univers extrême!

A Nauders le 12 juillet, juste après la présentation officielle des 42 participants, la course s’élance à midi 05.
A Prad, après 40 km de parcours neutralisé, Bernhard Karner donne le départ réel et les concurrents prennent immédiatement la direction du Stilfserjoch, première montagne d’une série impressionnante.
Paul Lindner de Salzburg, vainqueur de bon nombre d’épreuves difficiles et de raids de 24 heures, s’élance comme s’il n’y avait pas d’autres difficultés et immédiatement l’écart se creuse avec tous les autres. Au sommet du Stilfserfoch, il est suivi par les 2 Slovènes Marko Baloh et Jure Robic, eux aussi, d’ excellents escaladeurs, puis on assiste au passage de Harry Lessewith, Benny Furrer, Johan Eisenbraun et Martin Grissner.
Wolfgang Fashing le récent vainqueur de la RAAM est quant à lui parti prudemment, en compagnie de son ami Franz Venier et de la seule féminine du peloton, l’Australienne Cassie Lowe.
Puis vient le fameux Stelvio escaladé par un temps estival ainsi que l’approche de la vallée suivante. Au sommet du Gavia, nouveau pointage, Lindner a encore augmenté son avantage, il semblerait que personne ne soit en mesure de lui résister. Dans la descente, chute douloureuse de l’Américain Tom Nalipo qui est hospitalisé avec fractures et contusions. Alors, se succèderont quelques abandons dus à la fatigue et aux incidents de parcours.
Au sommet du Mortirolo, le toit de l’épreuve, Paul Lindner passe avec 20′ d’avance sur Robic alors second, suivi par Baloh à environ 10′.
Après le passage de l’Aprica, à l’approche du Bernipara, la course prend alors une autre dimension avec pluie et orages qui font leur apparition et qui transforment cette RATA 2002 en un impressionnant challenge pour tous les participants.
Paul Lindner continue son cavalier seul et rejoint le sommet du Bernina après une montée de 35 km. Robic est à 43′, Baloh 48′, eux-mêmes sont poursuivis par Fashing, Vénier et Knaus qui ont adopté un rythme soutenu afin de refaire le retard qu’ils avaient pris durant la première partie de l’épreuve.
Les conditions climatiques deviennent dantesques lors de la montée de l’Albulaga et les abandons se succèdent.
Paul Lindner conserve le même rythme durant le courant de la nuit, toujours suivi par les Slovènes, Knaus, Vénier et Fashing. Puis on pointe Dominique Briand, privé dans un premier temps de véhicule d’assistance en panne, cependant bientôt remplacé par le véhicule de Thierry Moiroux qui a abandonné un peu plus tôt.
Lindner arrive alors sur les contreforts du Stilfserjoch escaladé pour la seconde fois, les positions derrière lui ne varieront plus, hormis Marko Baloh qui a repris la seconde place à Jure Robic.
Fashing arrive, très satisfait de l’organisation, nous précisant qu’il sera bien entendu présent l’année prochaine.

Les paramètres GPS nous indiquent avec précision.
Distance: 540 km
Dénivellé: 13720 m

Othmar Peer.07/2002 pour le JDC. Droits réservés