Sport Azur, le vélo sportif pour tous, encadrement et après Covid.. Un dossier Green Cycling

Résultat d’un entretien avec le responsable de la structure Sport Azur, Olivier Préaudat. Entreprise fondée par les 2 « Dominique », que nous fréquentons depuis le début des années 2010, lorsque l’intervenant cycliste était Jean-Claude BAGOT. Un champion qui a dès le début de l’aventure sut mêler expertise cycliste, convivialité et chaleur humaine, la marque de fabrique de l’entreprise. Nous avons aussi organisé avec eux des séjours comme le Tour de Nouvelle-Calédonie 2015. Le Tour de Nouvelle-Calédonie 2020 est toujours au programme, mais pour quand ? 2021 ?

Car les territoires du Pacifique Sud, Australie, Nouvelle-Zélande, ou Nouvelle-Calédonie, territoire français dont le gouvernement local prône le « Covid Free », ont des politiques sanitaires bien particulières. L’occasion de faire le point avec cette autre forme de pratique du vélo, et même du cyclosport car bon nombre de clients de Sport Azur profitent de l’encadrement lors des stages ou des séjours pour travailler sa condition physique, tout en profitant des services reconnus de l’entreprise

  • Comment avez-vous vécu cet éposiode « Covid », et surtout comment a réagi la clientèle de SPORT AZUR, en regard des annulations et modifications de programme ?

Sport Azur est une entreprise créée il y a 15 ans spécialisé dans l’organisation de stages et de séjours cyclo-sportifs en France et à l’étranger.

Notre clientèle se compose d’hommes et de femmes faisant du vélo régulièrement mais soucieux de progresser physiquement et techniquement tout en prenant plaisir à se retrouver entre passionnés pour découvrir des belles régions.

La période Covid a été un moment difficile pour l’entreprise car elle a imposé l’annulation de l’intégralité de nos prestations de mars à juin2020 puis d’octobre 2020 à mai 2021.

Le plus difficile à gérer a été l’incertitude permanente quand au moment où nous sortirions de cette pandémie et pourrions reprendre une activité normale. Nous avons régulièrement élaboré de nouveaux séjours, de nouvelles dates, nous projetant vers l’avenir mais avec toujours une désillusion pour conclusion.

La réaction des clients a été extrêmement compréhensive et bienveillante tout au long de cette pandémie.

Les annulations ont donné lieu à peu de remboursement d’acompte, les clients préférant faire des reports sur des séjours à venir.

Toutefois la deuxième vague d’annulation en avril 2021 (suite à la limitation de déplacement des 10 kms) a générer une plus grande démobilisation de nos clients, fatigués d’organiser des vacances qui s’annulent.

  • Avez-vous eu des aides et des directives de l’état ?

En tant qu’entreprise du tourisme, nous avons bénéficier d’une aide de deux types :

– un prêt garanti par l’État permettant de préserver notre trésorerie.

– une aide financière sous forme d’indemnisation mensuelle.

N’ayant pas de salarié, nous n’avons pas eu besoin d’avoir recours au chômage partiel.

  • Quelles sont les mesures qui permettent de reprendre vos séjours en France comme à l’étranger ? Comment réagi votre clientèle étrangère ?

La reprise s’est organisée assez rapidement dès que les limitations ont été levées début mai avec toutefois des adaptations nécessaires en terme de type d’hébergements et d’organisation de la restauration. Nous avons privilégié un accueil en appartements avec des repas à emporter. Même si cela a un peu nuis à la convivialité, ça nous a permis de reprendre l’activité. Depuis le 19 mai, les choses commencent à rentrer dans l’ordre puisque les hôtels avec restaurant peuvent nous recevoir.

Concernant l’étranger, nous devons apporter aux clients une information très à jour sur la situation locale de la pandémie et les mesures qui doivent être respectées et s’assurer de leur respect.

  • Quelles sont les mesures que vous appliquez pour répondre à cette crise sanitaire ? Pensez-vous en tirer des mesures durables, voire utiles dans le temps ?

Pour répondre à cette crise, au-delà de l’application sur nos séjours des gestes barrière et des tests, nous avons dû apporter encore plus de souplesse et de facilité dans nos réservations. L’incertitude sur l’avenir étant réelle pour tout le monde, on a fait le choix de proposer une réservation quasiment gratuite (1€) et de n’appeler le paiement du séjour qu’au dernier moment, quelques jours avant le départ lorsque nous avions l’assurance de sa réalisation.

De même, nous avons fait évoluer nos produits pour offrir des formats plus courts donc moins engageants sur des longs week-ends par exemple.

Par ailleurs, nous avons très vite fait évoluer notre assurance annulation pour couvrir les risques liés à la Covid (test positif ou cas contact).

  • Bilan : votre état d’esprit du moment ? Celui des cyclistes que vous fréquentez?

Aujourd’hui l’heure est au retour progressif à la normale et pour Sport Azur et ses partenaires/prestataires c’est un vrai soulagement. Nous sommes très motivés

La plupart de nos clients sont dans le même état d’esprit avec cette envie de se retrouver avec d’autres cyclistes pour partager des moments de convivialité sur un vélo.

On note toutefois une reprise encore timide sur les nouvelles réservations, preuve qu’il est encore difficile pour de nombreuses personnes de se projeter sur l’avenir. Beaucoup ont été échaudés et frustrés de voir leurs vacances annulées, parfois plusieurs fois et semblent attendre une stabilisation durable de la situation.

Olivier Préaudat/Manager/Sport Azur

Contact: +33(0)6.09.68.23.34

CPT.com/Green Cycling

Interview, texte et photos

Vincent Hurstel

All rights reserved